Rév. Kyle Norman (Eglise Anglicane)
L'Écriture déclare une réalité certaine de la vie. Cette réalité est centrée sur l'activité de Dieu dans le monde. Dieu ne s'est pas retiré de la création. Dans l'Ancien Testament, nous voyons Dieu choisir et cheminer avec la nation d'Israël. La présence du Seigneur apporte avec elle la manifestation de la puissance de Dieu. Dieu agit de manière puissante et miraculeuse. Ces événements ne sont pas présentés comme des contes métaphoriques ou des exagérations mythologiques.
L'Ancien Testament présente une réalité de la vie; une réalité dans laquelle Dieu est présent et actif. Nier cette réalité, c'est nier la véracité même de l'Ancien Testament.
Pourtant, l'appel demeure. Saint Jacques encourage: «Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'ils appellent les anciens de l'église à prier sur eux et à les oindre d'huile au Nom du Seigneur. Et la prière offerte avec foi guérira le malade; le Seigneur les relèvera… La prière d'une personne juste est puissante et efficace »(Jacques 5,14-16). Une telle déclaration témoigne de la disponibilité du pouvoir de Dieu pour guérir, restaurer et sauver. Les Écritures ne font pas de telles déclarations par idéalisme noble ou par rêves fantaisistes. La prévalence de la guérison de Dieu tout au long du témoignage biblique indique une réalité du monde dans lequel nous vivons. Dieu est présent. Dieu est actif. Des guérisons peuvent survenir.
https://www.crosswalk.com/faith/spiritual-life/can-christians-today-still-miraculously-heal-the-sick.html